vendredi 6 février 2009

La CRAP porte plainte contre le ministère du Sécurité publique

Montréal, le 6 février 2009. La Coalition contre la Répression et les Abus Policiers (CRAP) porte formellement plainte au ministère de la Sécurité publique pour protester contre la décision de refuser de couvrir les frais de représentation légale de Denis Méas et Jeffrey Sagor Métellus, qui ont tous deux été blessés par balles lors de l'intervention policière qui mena au décès du jeune Fredy Villanueva, l'été dernier à Montréal-Nord. De plus, la CRAP joint sa voix à celle de la famille Villanueva pour demander de venir manifester en grand nombre en appui à ses revendications justes et légitimes, au parc Henri-Bourassa, à Montréal-Nord, demain à 13h .

Depuis le début, les controverses ne font que se suivre les unes après les autres dans l'affaire Villanueva. Après la polémique par rapport au fait que la police enquête sur la police, après la déception qui a suivie la décision de ne pas porter d'accusations contre l'agent Jean-Loup Lapointe, voilà maintenant que le ministère de la Sécurité publique se permet de jeter du discrédit sur sa propre enquête publique. D'une part, le ministère refuse d'assumer les frais de représentation légale de MM. Méas et Sagor. D'autre part, il accepte de seulement payer une "personne de soutien" pour assister la famille Villanueva durant l'enquête publique qui sera présidée par le coroner ad hoc Robert Sansfaçon.La CRAP se pose aussi de sérieuses questions au sujet de l'honnêteté du ministère de la Sécurité publique dans la gestion de la question des frais de représentation légale des familles des victimes. La CRAP a en effet prit connaissance d'un message qu'un policier de la Sûreté du Québec a laissé sur le répondeur d'un des avocats de la famille Villanueva, message qui fut d'ailleurs diffusé lors d'une conférence de presse tenue mercredi dernier. Dans son message, ce policier confirme clairement l'existence d'un engagement à l'effet « que l'État paierait pour les services des avocats pour les familles impliquées dans l'enquête publique. » À la lumière du refus d'assumer les frais d'avocats de MM. Méas et Sagor, la CRAP soupçonne aujourd'hui le ministère de la Sécurité publique d'avoir voulut acheter la paix avec les familles des victimes en leur faisant de fausses promesses qu'il n'a jamais eu l'intention de tenir.Selon le porte-parole de la CRAP Alexandre Popovic, « l'avarice scandaleuse du ministère de la Sécurité publique ne peut faire autrement que de miner encore davantage la confiance déjà fragile du public envers l'enquête Sansfaçon. »

La famille Villanueva a déjà été victime de la perte d'un être cher ; elle a aussi été victime de la tromperie du ministère de la Sécurité publique sur la question du paiement des frais d'avocats. Le gouvernement tient-il à ce qu'elle soit en plus victime d'une enquête biaisée en raison des moyens disproportionnées des policiers, qui bénéficieront des services de six avocats chevronnés ?Ce n'est pourtant pas en utilisant une ampoule de couleur bleue police que l'enquête Sansfaçon pourra faire toute la lumière sur la mort de Fredy Villanueva !Il est grand temps que le premier ministre Jean Charest se fasse entendre et prenne position par rapport aux demandes justes et légitimes de la famille Villanueva,soit :
1) que le gouvernement respecte sa propre promesse de payer les avocats des familles des victimes ;
2) que la date d'ouverture de l'enquête Sansfaçon soit repoussée à plus tard pour donner le temps aux avocats des familles des victimes de prendre connaissance de la preuve volumineuse que contient ce dossier.

Que le gouvernement se le tienne pour dit : il n'est pas jamais trop tard pour bien faire ! Le gouvernement a décidé de tenir une enquête publique, alors qu'il la fasse de manière adéquate !Les avocats des familles des victimes doivent disposer des mêmes moyens et ressources que ceux des policiers.

Infos: coalitioncrap@hotmail.fr ou 438-275-9004

2 commentaires:

marc a dit…

Salut les ti-clins!

Pour financer, pourquoi ne pas:

-demander au tinamis de Dany Villanueva de contribuer? C'est drôle, mais par qui tout cela est arrivé semble disparu. On dirait un lépreux.

-pourquoi ne pas vendre les droits de diffusion de votre tournoi de dés à RDS ou Vox?

Anonyme a dit…

pour avoir connu une injustice policière.. ça revient aux même, enquête ou pas la chose peux durer plus de 10 ans, ils s'arrange pour étirer tout..., et la famille va subir ces années... sans jamais aboutir a rien.... au mieux dans 15 ans il vont proposer un montant, pour clore le tout sous silence, et la famille qui en aura eu assez de toutes ces paperasseries, toutes ces années d,espoirs que justice soit faite.
y en as pas de justice avec les bavures policières et il n'y en aura jamais , ils sont trop fort et trop expérimenté dans ce genre de chose, il vont même acheter les avocats de la familles, même l'avocat qu'il on a déjà des liens avec la partie adverse.
il n'y a rien a faire ,et ce n'est pas une question racial, les policiers, sont maitre partout, et il ne faut pas oublier qu'il travaille pour le gouvernement.