jeudi 13 novembre 2008

Communiqué de presse de la Coalition contre la Répression et les Abus Policiers (CRAP)

La Coalition contre la Répression et les Abus Policiers (CRAP) a trois revendications:

1) Une enquête publique et indépendante sur la mort de Fredy Villanueva;
2) La fin du profilage racial, des pratiques abusives de la police et l'impunité;
3) La reconnaissance du principe selon lequel tant qu'il y aura des inégalités économiques, il y aura de l'insécurité sociale.

La CRAP a émis un communiqué mardi le 11 novembre 2008

Il est disponible sur le site du CMAQ

En français:
http://www.cmaq.net/node/31408
En anglais:
http://www.cmaq.net/node/31415

2 commentaires:

marc a dit…

Salut les ti-clins!

Je regarde les trois demandes du CRAP et je m'étonne de voir qu'elles n'incluent pas le départ du maire Parent et la création d'une oeuvre. Que se passe-t-il?

Coco libre a dit…

marc,

Un peu de respect envers vos concitoyens! Ils ne sont pas plus ti-clins que vous l'êtes! Amenez des arguments ou des idées à la place, ce serait surement plus constructif que de tomber dans le piège d'un humour de mauvais goût!

Cela dit, pourquoi le maire de Montréal-Nord de démissionne pas après que les citoyens lui ont demandé de le faire?

En s'accrochant tout simplement au pouvoir, le maire Parent se démasque davantage comme étant un des responsables de cette répression auprès des citoyens comme l'est son parti politique qui dirige les institutions municipales à Montréal, à Verdun et ailleurs...

Il s'agit en fait d'un abus de pouvoir par un parti politique unique sans opposition dont le maire de Montréal-Nord, le maire Tremblay de Montréal et le mien de Verdun,le maire Trudel en font partie et agissent en dictateur sur leur population. On l'a vu avec la mort de Freddy!

Ils dirigent nos institutions locales pour le moment donc ce qui est important n'est pas de se dire si garder ou pas cette demande a du sens mais bien de se dire, au delà du maire, continuons le développement d'une conscience citoyenne et d'un pouvoir populaire avec des dirigeants à la tête de nos institutions publiques qui eux auront la confiance et l'appui de leurs concitoyens pour régler les problèmes de pauvreté, de misère, de souffrance et de répression présents partout à Montréal et ses banlieues, pas seulement à Montréal-Nord.

Que les responsables soient démasqués et paient pour leurs gestes tant à la police qu'au mairies impliquées qui n'ont rien fait pour éviter la mort de Freddy et de bien d'autres!!

Cela est plus important que de chercher maladroitement à ridiculiser les autres comme vous faites en ce moment!